• Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

MEFIEZ-vous des diurétiques à forte dose – FUROSEMIDE = ATTENTION DANGER

Posté par elci le 9 octobre 2011

DANGER…… TROP DE DIURETIQUE PRESCRIT PAR L’HOPITAL BECLERE DE CLAMART qui n’a prévu aucun suivi, aucun examen de laboratoire !…..voici le triste résultat d’un travail baclé à lire ci-après

Posté par coline3 le 9 octobre 2011

J’ai été hospitalisée pendant une dizaine de jours à l’HOPITAL BECLERE de CLAMART Où pendant 4/5  jours j’ai dû subir une perfusion de LASILIX (furosemide) dans le but de débarasser mon coeur d’un trop plein d’eau et de sel qui empêchait la lecture d’un cathéterisme.Ce traitement de cheval m’avait déjà passablement secoué.

Les Docteurs ont estimé  que ce n’était pas suffisant, et m’ont lâchée dans la nature avec une ordonnance de 120 mg de lasilix , soit 2 comprimés de 40 mg le matin + 1 comprimé à midi.

A peine revenue  chez moi, soit 3 jours après ma sortie de l’Hopital, je commence à avoir des vertiges, je ne tiens plus sur mes jambes, une faiblesse importante s’empare de moi, ma glycémie est montée à  4 g ! je téléphone dans le service ou j’ai été hospitalisée pour expliquer mon cas : on m’envoie sur les roses en prétendant que leur traitement n’avait rien à voir avec mes symptômes , et on m’engage à prendre contact avec mon médecin traitant, ce que je fais illico. Le médecin me prescrit un bilan sanguin…… le soir même le LABO téléphone à mon médecin que mes résultats sont mauvais, et qu’il y a lieu d’aller aux urgences immédiatement, mon taux de sel dans le sang étant arrivé à un taux dangereusement bas, je risque une déshydratation. Les taux d’urée, de créatinine, de potassium étaient également anormaux !

Je me suis rendue aux urgences de l’HOPITAL SAINT LOUIS, où les docteurs me suivent encore, avec beaucoup de sérieux.

Sur le site : http://www.web-docteur. com

il est mentionné :

- les gens qui ont un diabète pourront voir leur état s’aggraver  ou devenir difficile à contrôler pendant le traitement de lasilix/furosemide.

- l’ajustement du dosage de furosémide est difficile et recquiert une surveillance étroite de la part du médecin ; il doit nécessairement avoir recours à certaines analyses de laboratoire avant et pendant le traitement, car par ces analyses il est possible d’éviter des effets secondaires graves. En particulier, il faut surveiller le niveau sanguin du potassium : trop ou trop peu  de potassium peut entrainer divers symptômes.

 

Visiblement l’HOPITAL BECLERE fait fi de toutes ces précautions !

Cet ETABLISSEMENT  jouit  pourtant d’une  bonne réputation qui

me parait galvaudée.

Publié dans erreur médicale, santé | Pas de Commentaire »

l’hopital Beclere en a trop fait !

Posté par elci le 2 octobre 2011

Trois jours après mon départ de BECLERE, je ne me sentais pas bien, j’ai fait venir mon médecin traitant, qui m’a demandé de faire un bilan sanguin. Le soir même, le LABO avait averti mon médecin traitant de m’adresser aux URGENCES DE L’hopital saint-louis, car ils avaient constaté un manque important de sel dans le sang. J’arrive aux urgences le soir même, mais on ne me prend pas vraîment en compte, et  sans me faire d’analyses de sang, on me demande de retourner chez moi, pour pouvoir dormir, car si je restais à l’hopital je devrais dormir sur un brancard dans le couloir ! !  aucun lit n’était vacant.

Au préalable, on m’informe qu’au lire de la lettre de mon médecin-traitant, on remarquait que la mesure du sel dans mon organisme était arrivée à 116, alors que la normale se situait entre 136 et 145. on me prévient donc que demain je devrais revenir, et on me mettrai une perfusion de sel pour combler le manque.

Je reviens donc le lendemain, où j’ai pu rencontrer une personne très compétente (un cardiologue). Je l’informe donc des déclarations que l’on m’avaient faites au sujet de la perfusion de sel, et là, le cardiologue s’écrie horrifié - » si je vous injectais du sel, vous pourriez en mourir, car vous avez de l’hypertention artérielle qui interdit ce genre d’action! »-

Des examens de toutes sorte, ont montré que mon taux de sel était remonté à 123. le docteur m’a expliqué qu’à l’Hopital BECLERE on m’avait prescrit trop de diurétique ce qui avait épuisé mon organisme en sel, je faisais de la déshydratation, j’avais une insuffisance rénale, de l’urée, enfin toutes les calamités m’étaient tombées dessus.
 Demain je dois faire faire un ionogramme au LABO, et je dois porter les résultats au cardiologue de L’hopital SAINT LOUIS, qui vérifiera si tout est rentré dans l’ordre.

Publié dans santé | Pas de Commentaire »

 

Chemaudin - Le Journal de S... |
le monde des seniors |
GreenWar |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma démarche éco consommation
| sabpretiti
| docetcom