MON EXPERIENCE EN MATIERE DE LEUCEMIE

Posté par elci le 25 juin 2010

En 2002, on m’a diagnostiqué une leucémie myeloîde chronique, j’avais 60 ans.

Mon premier traitement fut des injections  d’interféron, et d’aracytine. On peut dire que ce fut un traitement de cheval : j’étais extrêmement fatiguée, et je perdais mes cheveux, mais le traitement portait ses fruits, je l’ai suivi pendant 6 mois, et j’ai dû l’arrêter pour l’extrême fatigue qui m’accablait.

Le second traitement fut des comprimés de GLIVEC  . je l’ai suivi pendant 5 ans. au cours de ces 5 années j’ai grossi de 25 kg, j’avais des oedèmes très importants, des douleurs musculaires, et articulaires, mais la leucémie régressait à pas de géants. Au bout de ces 5 années, on m’a proposé un nouveau traitement : le SPRYCEL.  

Depuis deux ans et demi j’ai un nouveau traitement  toujours en cours, ce sont des comprimés de  sprycel. Avec celui-ci, au cours de la première année j’ai maigri de 10 kg, mais les douleurs persistent, de plus un des effets secondaires de ce médicament  qui m’handicape à fond c’est l’hypertension de l’artère pulmonaire et des difficultés respiratoires : je ne peux plus marcher, ni faire d’effort sans être essouflée : l’essouflement entraîne des tremblements, de la faiblesse généralisée, et mes jambes ne me soutiennent plus, c’est très dur à supporter, mais je peux dire qu’avec ce médicament, je suis quasiment en rémission. Pourtant l’hématologue, hésite encore à me supprimer ce médicament, car dit-il, la leucémie pourrait rebondir.

Ces derniers jours, j’ai dû consulter une pneumologue qui avec l’accord de mon hématologue a décidé de stopper le SPRYCEL, pour vérifier si c’était bien le médicament qui provoquait ces essoufflements insuportables, de plus elle a ordonné de me faire faire un scanner, une scintigraphie, et un dopler pour vérifier si je n’avais pas une embolie pulmonaire ou une phlébite.

Le danger d’arrêter le SPRYCEL c’est que la leucémie qui était considérée comme guérie depuis deux ans peut réapparaître, mais l’hématologue qui me traite dit que d’autres médicaments ont été trouvés récemment, et que nous pourrions y avoir accès le cas échéant. Je suis donc dans l’attente que l’on trouve une solution à mes problèmes respiratoires qui m’accablent,

Je suis confiante, cela  fait huit années que je me bats contre la leucémie et j’espère gagner la partie !  

je tire mon chapeau aux chercheurs qui sans cesse font avancer la guérison de tous les malades. MERCI.

 

flux rss

Publié dans medecine, santé, Sciences | 2 Commentaires »

 

Chemaudin - Le Journal de S... |
le monde des seniors |
GreenWar |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma démarche éco consommation
| sabpretiti
| docetcom